23 manières de rater (à coup sûr) un roman !

comment rater un roman 0

On se demande souvent comment écrire un roman réussi, voire comment écrire un bestseller ?

A l’écrire du bestseller, je ne saurai répondre, et je pense que personne ne le peut.

Un bestseller n’est pas forcément un roman parfait dans sa construction, et il y a une part inévitable de chances qui fait qu’un livre devient bestseller ou non.

S’il existait une méthode miracle pour écrire un bestseller ou un livre parfait, ça se saurait et l’on ne se poserai même plus la question.

Quant au roman réussi…

Qu’est-ce qui fait d’un roman un roman réussi ?

Qu’est-ce qui différencie le roman raté du roman réussi ?

Je me suis prêté à l’exercice et j’ai identifié 23 manières pour rater son roman à coup sûr !

 

Comment rater son roman de 23 façons différentes ?

1 ) Se lancer dès qu’on a une idée

Dès que vous avez votre première idée, surtout lancez-vous à l’eau !

Ne prenez pas le temps de développer votre idée, de construire votre récit ou vos personnages.

Après tout, pourquoi préparer un long voyage pour qu’il se passe le mieux possible ? Vous verrez bien au jour le jour !

 

2 ) Ne pas se documenter

Ne cherchez pas à vous renseigner sur votre sujet, ne vous documentez pas, ne faites absolument aucune recherche, c’est une perte de temps !

Utilisez les clichés du genre, et surtout restez vague dans vos descriptions !

 

3 ) Ne rien lire

Ne lisez rien, ça vous évitera de perturber votre créativité, et ça vous évitera aussi de copier malencontreusement les autres auteurs.

Et puis de toute façon, ils n’ont rien à vous apprendre puisqu’au fond de vous, vous savez que votre histoire est parfaite !

 

4 ) Ne pas suffisamment se relire / corriger

Pourquoi se relire ? Votre travail, c’est d’écrire, pas de reformuler et encore moins de corriger.

Il y a les éditeurs pour ça, qui prennent un pourcentage non négligeable pour la relecture et la correction, alors autant les laisser faire.

Quant aux lecteurs, de toute façon tout le monde écrit avec des fautes aujourd’hui alors à quoi bon…

C’est du temps de perdu, temps pendant lequel vous ne pouvez pas laisser parler votre créativité !

 

5 ) Céder à la mode

Surtout, ne cherchez pas à vous démarquer, à créer quelque chose d’original, qui vous tient à cœur…

Faites comme tout le monde, prenez le dernier genre à la mode, ouvrez le bestseller, prenez la même intrigue mais changez les lieux et les noms de personnages et voilà, vous aussi, vous aurez votre succès !

 

6 ) Ne pas vérifier ses sources

Pourquoi vérifier ses sources ? Si c’est sur Internet (ou sur la télé) c’est que c’est forcément vrai !

Encore une fois, le temps est une ressource précieuse, ne le perdez pas à vérifier la véracité et la cohérence de vos recherches !

 

7 ) Ne pas structurer son récit

A quoi bon s’évertuer à faire un plan, puisqu’il volera en éclats après deux jours d’écriture ?

C’est bien connu, l’acte d’écrire est un acte créatif, qui doit se faire selon l’envie du moment.

Si le lecteur note des incohérences sur certains passages de l’oeuvre, c’est qu’il n’a pas compris la démarche artistique de l’auteur !

 

8 ) Ne pas croire en soi

Surtout il ne faut jamais avoir confiance en soi, se dire qu’on n’y arrivera pas, que ce qu’on va écrire sera nul, que personne ne nous publiera.

Cela permettra de mettre toutes les chances de son côté pour rater son roman !

 

9 ) Ne pas faire de fiches

Les fiches c’est pour les mous du bulbe qui n’ont pas de mémoire !

Vous, vous êtes au-dessus d’eux, tout vos personnages, vos lieux, votre intrigue, tout est dans votre tête, vous savez parfaitement qui est qui, qui fait quoi.

Alors pourquoi perdre du temps à mettre tout ça dans des fiches qui vont moisir dans vos tiroirs ?

Economisez donc votre temps !

 

10 ) Bâcler ses personnages

Les personnages, le héros, ses compagnons, l’antagoniste, tout ça ce n’est que secondaire.

Le plus important c’est l’intrigue, et les multiples rebondissements à chaque page.

De toute façon, il s’agit de personnages fictifs, ça ne sert à rien de les développer, ce ne sont pas des personnes réelles, et il vaut mieux se concentrer sur l’intrigue !

 

11 ) Laisser des incohérences majeures dans son récit

Des incohérences ? Quelles incohérences ?

Le lecteur n’a pas fait marcher son cerveau, voilà tout !

99 conseils pour mieux écrire !

Téléchargez dès maintenant ce guide GRATUIT pour commencer votre livre, améliorer votre écriture et devenir écrivain !

Votre adresse mail est uniquement utilisée pour vous envoyer ce guide gratuit, conseils, newsletter, et promotions sur nos produits. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire via le formulaire de contact ou le lien dans la newsletter.

 

12 ) Ne pas suffisamment développer son univers

Pourquoi sur-développer son univers, si l’on utilise pas ce que l’on a créé ?

A quoi bon connaître l’histoire d’une ville fictive en détails si cela ne sert pas l’intrigue ?

Gagnez du temps, contentez-vous du strict minimum, utilisez les clichés !

 

13 ) Avoir trop peu d’enjeux

Une intrigue sans enjeux, c’est comme une omelette sans œufs.

C’est bon, je pense avoir tout dit 🙂

 

14 ) Partir dans tous les sens

Pourquoi se restreindre ? A chaque fois que vous pensez à une nouvelle idée, surtout forcez-vous à l’intégrer à votre récit.

Plus il y aura d’idées développées, mieux ce sera, et en plus ça grossira à vue d’œil votre nombre de pages !

 

15 ) Considérer qu’une bonne histoire fera obligatoirement un excellent livre

L’intrigue, c’est ce qui fait tout dans un livre, il n’y a qu’à voir les bestsellers !

Ils ne s’encombrent pas de personnages, ils ne s’encombrent pas de descriptions :

Seul importe l’intrigue !

 

16 ) Ne pas lire à voix haute

Pourquoi lire à voix haute ? On écrit, on sera lu par un lecteur, personne ne va prendre notre livre à la page 42 pour le lire à voix haute devant 200 personnes !

Et puis ce n’est pas grave si les dialogues semblent forcés et peu réels, seul importe l’intrigue !

 

17 ) Ne pas prendre le temps

Surtout dépêchez-vous de finir votre roman ! Pour gagner sa vie de l’écriture, il faut en publier le plus possible, le plus rapidement possible !

Pas besoin d’attendre qu’il soit parfait, vu le nombre de trucs bidons que les éditeurs publient chaque année !

Ecrivez votre premier jet le plus vite possible, puis passez au suivant.

 

18 ) Ne pas se montrer sincère dans ses écrits

N’écrivez surtout pas pour vous, ne mettez pas de votre personnalité, vos émotions, dans le récit, le lecteur s’en fiche éperdument !

Il faut écrire de manière détachée, rapide, et ne pas chercher à essayer de provoquer sensations ou émotions chez le lecteur : c’est bon pour les romans à l’eau de rose ça, pas pour la vraie littérature !

 

19 ) Donner des éléments de réponse trop tôt

Pourquoi faire perdurer le mystère tout le long d’un livre ? C’est faire souffrir le lecteur !

Ne soyez pas sadiques, donnez toutes vos révélations dès les premières pages de votre roman !

 

20 ) Laisser un goût d’inachevé

Laissez une fin (très) ouverte à votre roman, ne donnez pas toutes les révélations, laissez le lecteur dans l’expectative, et donnez un goût d’inachevé à votre oeuvre.

Cela vous facilitera la vie pour écrire les 23 autres tomes de votre magnifique saga : le lecteur sera accroc et voudra absolument connaître la fin !

 

21 ) Ne pas demander l’avis d’autres personnes

Personne ne connaît mieux que vous l’intrigue, personne ne sait mieux que vous ce qu’il faut faire !

De toute façon, tous ceux qui ne trouvent pas ça super sont des jaloux, des frustrés de la vie qui n’ont jamais écrit ou n’ont jamais réussi à être publiés : les loosers !

 

22 ) Ne pas prendre en compte les retours des beta-lecteurs

Vous avez été suffisamment sympa pour donner en avant-première quelques chapitres à des beta-lecteurs, et comment ils vous remercient ?

En vous critiquant ! Quelle bande d’ingrats !

Encore des frustrés et des jaloux, ne prenez pas leur avis en compte, cela dénaturera votre oeuvre !

D’ailleurs, puisque c’est comme ça, la prochaine fois ne prenez même pas la peine de faire plaisir à vos lecteurs en avant-première.

Montrez-leur qui c’est le patron !

 

23 ) Abandonner à la première difficulté

Si le premier éditeur à qui vous avez envoyé votre manuscrit le refuse, c’est que c’est forcément raté !

Surtout brûlez bien votre manuscrit, cet affront à l’humanité, puis maudissez cet éditeur, et partez vous faire moine bouddhiste au fin fond du Tibet pour méditer sur la malfaisance de la société occidentale !

 

Vous l’avez compris, si vous voulez faire de votre roman un roman réussi, je vous invite plutôt à suivre ces conseils !

99 conseils pour mieux écrire !

Téléchargez dès maintenant ce guide GRATUIT pour commencer votre livre, améliorer votre écriture et devenir écrivain !

Votre adresse mail est uniquement utilisée pour vous envoyer ce guide gratuit, conseils, newsletter, et promotions sur nos produits. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire via le formulaire de contact ou le lien dans la newsletter.

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher
Masquer