L’art de nommer un personnage de roman (3/3)

0

Nommer un personnage n’est qu’une infime part de sa caractérisation, et pourtant, la plupart des auteurs et scénaristes soignent ce choix, parce que mine de rien, un nom révèle bien plus de choses sur celui qui le porte qu’on veut bien le croire. Mais nommer ses personnages est un art plus subtil qu’il n’y paraît.

Nombreux sont ceux qui bloquent à cette étape : comment nommer un personnage de roman ?

Cet article fait partie d’une série de 3 articles :

  • Partie 1 : Les questions à se poser avant de nommer un personnage
  • Partie 2 : Quelques règles à respecter… et quand savoir les contourner
  • Partie 3 : Astuces pour bien nommer ses personnages

Dans la première partie de cet article, on a vu les questions qu’il est nécessaire de se poser avant de nommer un personnage, et dans la seconde partie, les règles que les écrivains respectent d’un usage commun, et quand et comment les contourner pour sublimer votre roman.

Dans cette troisième et dernière partie, je vous livre des trucs et astuces pour vous faciliter la vie lors de l’attribution de noms.

 

12 astuces pour bien nommer ses personnages de roman

1 ) Les générateurs en ligne

Les générateurs de noms en ligne, qu’isl soient spécialisés ou non, c’est sympa cinq minutes, mais s’il vous plaît, arrêtez de les utiliser !

C’est bien simple, ces générateurs sont basés sur une structure de noms très Tolkienesque (pour ce qui est de la fantasy) : noms des elfes en -el ou -iel, noms des nains en -in ou -ar, noms des méchants orcs en -or… C’est vu et revu, et dites-vous bien que vous ne sortirez absolument pas du lot, tellement ils ont été sur-utilisés ces dernières années.

L’autre point dérangeant, c’est qu’ils ont tendance à vous sortir des noms compliqués, avec des apostrophes, des H, des Y, des trémas … Oubliez ces constructions de noms compliqués, il faut faire simple. Mais simple ne veut pas dire un nom forcément court !

 

2 ) Les prénoms des nouveaux-nés

Consultez les listes de prénoms disponibles pour enfant n’est absolument pas une mauvaise idée. Nommer un personnage de roman peut être pour certains aussi compliqué que de prénommer leur enfant.

Vous trouverez ainsi des centaines et des centaines de prénoms qui pourront vous inspirer, voir quels sont les prénoms tendances du moment (on évitera d’appeler une adolescente en 2018 Gertrude, pour garder la cohérence du récit).

Certains auteurs poussent même le vice jusqu’à avoir chez eux des encyclopédies des prénoms, comme George R. R. Martin, l’auteur de Game of Thrones.

 

3 ) Ne pas s’arrêter aux prénoms français

Quand bien même votre histoire se déroule intégralement en France, et ne met en scène que des personnages franco-français, variez les origines des prénoms de ces personnages si vous voulez apporter plus de crédibilité à votre récit. Variez également les milieux socio-culturels que véhiculent les prénoms. Inspirez-vous des variantes des prénoms, des prénoms étrangers. Renseignez-vous sur les tops prénoms d’un pays avant d’appeler votre tombeur de cœur espagnol Rodrigo.

Faites côtoyer des Zaia avec des Zoé, Marie, Lucia, et Eleonore.

Si vous n’êtes pas convaincu, regardez autour de vous : la diversité des prénoms, des origines et des milieux … c’est ce qui créera toute la diversité et la richesse de votre récit.

 

4 ) L’Histoire, les mythes et légendes

L’Histoire, les mythes et légendes sont des sources inépuisables d’inspiration, qu’ils s’agissent de l’art et la manière de raconter une épopée épique, de la construction du récit, ou encore des noms.

C’est ce qu’à fait Dan Simmons, dans son roman Ilium, où il a transposé l’Iliad d’Homère dans un cadre futuriste.

 

5 ) Lire, et regarder. Beaucoup

Lisez, beaucoup, attardez-vous sur les prénoms et noms choisis par les auteurs, essayez de comprendre pourquoi ils ont choisi ce nom là plutôt qu’un autre.

Mettez-vous à leur place et demandez-vous, au vu du caractère des personnages et de leurs histoires, quels noms vous auriez-pu choisir ?

Ne négligez pas non plus les films et séries tv, qui sont une bonne source d’inspiration également, et pas que pour nommer ses personnages.

 

6 ) Jouer avec des noms existants

L’une de mes astuces préférées est de partir d’un prénom existant comme base, et d’expérimenter en changeant, enlevant ou rajoutant quelques lettres pour créer un prénom d’un personnage de fantasy, qui est facile à prononcer et à retenir, et bien ancré dans le réel.

Savez-vous d’où George R. R. Martin a tiré tous les noms de ses héros de Game of Thrones ? Il s’est inspiré en partie de noms historiques, mais pour la plupart de ses personnages il est parti d’un nom existant.

Par exemple :

  • Thomas –> Tommen
  • Yvette –> Ygrette –> Ygritte
  • Stanislas –> Stannis
  • Matthias –> Matthos
  • Théo –> Théon
  • Marjorie –> Margeary
  • Edward –> Eddard –> Ned

 

7 ) Jouer avec les constructions

Choisir de construire des noms autour d’une terminaison particulière, ou d’une syllabe peut permettre de donner des noms intéressants.

Si je reprends l’exemple de George R. R. Martin dans Game of Thrones (encore lui!), pour la dynastie des Targaryen, il a construit bon nombre de ses noms autour de la syllabe « ae », et des terminaisons -is et -on :

  • Daenerys
  • Aegon
  • Aerys
  • Daemon
  • Daegon

On obtient ainsi une règle de nommage qui peut être utile pour une dynastie ou même toute une culture.

 

8 ) Les options régionales

Une autre option à ne pas mettre de côté et à laquelle on ne pense pas systématiquement est de s’appuyer sur les prénoms et noms régionaux. On obtient souvent des prénoms originaux, avec une petite saveur de fantasy et de science-fiction.

Par exemple, si je pars du prénom Adrien et que j’explore les variantes linguistiques, j’obtiens des prénoms intéressants :

  • En breton : Audren
  • En gaélique écossais : Odhran
  • En catalan : Adria
  • En corse : Adrianu
  • En galicien : Hadran
  • En poitevin : Drien
  • En basque : Adreyan ou Dreyan

 

9 ) Attention à la fluidité et aux sonorités

Peu importe le genre littéraire que vous avez choisi, assurez-vous que le prénom colle au nom, que les deux s’enchaînent bien, de manière fluide, et que le lecteur ne va pas buter à la lecture de ceux-ci.

Regardez vos livres, séries et films préférés :  Jon Snow, Jack bauer, Jaime Lannister, Arsène Lupin, etc, etc, etc … On ne bloque jamais à la lecture des noms.

 

10 ) Construire une culture à partir d’un nom

Autre idée intéressante, vous pouvez tout à fait, à partir d’un nom que vous avez trouvé, développer une culture avec ses traditions, ses règles de nommage, etc… et ainsi pouvoir nommer plus aisément tous les personnages rattachés à cette culture. Bien sûr, ce conseil ne vaut que pour les mondes de fantasy et de science-fiction.

 

11 ) Réserver le nommage à la fin

Nommer ses personnages est un exercice particulièrement consommateur en temps. Et que l’on soit bien clair, ce n’est pas parce que vous avez choisi d’appeler tel personnage Alain que vous n’allez pas changer d’avis au fil du roman.

Ecrivez votre récit, donnez des noms de code ou des noms provisoires à vos personnages, et revenez sur le nommage de vos personnages à la toute fin.

Il est fort probable que des noms soient une évidence pour vos personnages!

 

12 ) Tenir une liste

Enfin, la dernière astuce et sûrement la plus importante de toutes, astreignez-vous à tenir une liste de prénoms et de noms prêts à l’emploi pour vos personnages. L’inspiration peut frapper n’importe où, n’importe quand, alors n’attendez-pas d’être dans le besoin de nommer un personnage pour essayer de trouver un nom.

Notez tout ce qui vous traverse l’esprit, tenez votre liste à jour, et piochez allègrement dedans dès que le besoin s’en fait sentir.

A titre d’information, j’ai actuellement un fichier Excel contenant plus de 1 200 prénoms (classique, fantasy, science-fiction, etc) et plus de 800 noms.

 

Cet article fait partie d’une série de 3 articles :

  • Partie 1 : Les questions à se poser avant de nommer un personnage
  • Partie 2 : Quelques règles à respecter… et quand savoir les contourner
  • Partie 3 : Astuces pour bien nommer ses personnages

 

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher
Masquer