Comment créer des personnages secondaires uniques et mémorables ?

Comment créer des personnages secondaires uniques et mémorables ? 0

Créer des personnages principaux uniques, avec leur propre voix et leurs propres motivations, ce n’est plus un secret pour personne.

Mais qu’en est-il des personnages secondaires ?

Vous savez, il s’agit de ces personnages que l’on entraperçoit subrepticement, ou au détour de quelques chapitres. Ils peuvent être récurrents mais ne participe que d’une manière secondaire au déroulement de l’intrigue. Entendons-nous bien, je ne parle pas ici des compagnons du personnage principal, mais bien des personnages secondaires, tels le tenancier de la taverne du coin à laquelle votre héros à l’habitude de se rendre.

Ces personnages n’ayant qu’une infime place dans l’intrigue, il n’est pas nécessaire de les développer en profondeur. Le risque ici est de se retrouver avec des copiés / collés d’histoire en histoire, où les personnages secondaires se suivent et se ressemblent, et sont sans saveur.

Et ça, on souhaite à tout prix l’éviter, car le lecteur n’est pas dupe. Vous voyez ce que je veux dire ?

 

Comment faire des personnages secondaires mémorables et uniques ?

Pour les rendre véritablement mémorables et uniques aux yeux du lecteur, nul besoin de passer des heures à développer le passé de chaque personnage, son histoire, ses motivations profondes, son arbre généalogique, etc… Fort heureusement d’ailleurs, sinon on passerait notre temps dans nos notes plutôt que d’écrire ! 😉

Il existe toutefois plusieurs manières de densifier simplement ces personnages et de les rendre d’un coup bien plus intéressants.

 

1 ) Distinctions physiques

Les signes physiques distinctifs sont une bonne manière de différencier des personnages, qu’il s’agisse :

  • De la taille
  • De la corpulence
  • De cicatrices
  • De membres manquants
  • De tatouages
  • De vêtements / parures

Ne négligez pas ces détails : s’agissant d’un personnage secondaire, vous ne développerez pas son background de manière aussi précise que votre héros. Pour autant, tous ces détails qui vous semblent anecdotiques révèleront bien plus que vous ne le pensez sur ce personnage spécifique.

 

2 ) Un nom unique

Connaissez-vous la règle d’une lettre de l’alphabet par personnage ? Le principe est simple : chaque personnage de votre roman doit avoir son nom commençant par une lettre de l’alphabet qui n’a pas déjà été prise.

Cela facilite la différenciation entre eux, et le lecteur peut plus facilement savoir qui est qui.

Si vous vous retrouvez avec 4 personnages autour d’une table qui se nomme Arlen, Arrack, Arthis et Aramis, je peux vous assurer que votre lecteur va se faire des nœuds au cerveau pour se rappeler qui est qui.

Bien sûr, comme toutes les règles, vous pouvez décider de passer outre, mais cela doit se faire de manière pleinement consciente. Dans ce cas, votre héros serait dans le même cas que votre lecteur, à ne pas se souvenir de qui est qui. Il vous faudra alors forcer d’autres traits de distinction que le nom.

Mais de manière générale, rappelez-vous que votre personnage doit avoir un nom unique, prononçable (et j’insiste sur ce point !), et que vous devez faire en sorte qu’il ne soit pas confondu avec un autre personnage.

Pour aller + loin sur l’art de bien nommer ses personnage, consultez cet article

 

99 conseils pour mieux écrire !

Téléchargez dès maintenant ce guide GRATUIT pour commencer votre livre, améliorer votre écriture et devenir écrivain !

Votre adresse mail est uniquement utilisée pour vous envoyer ce guide gratuit, conseils, newsletter, et promotions sur nos produits. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire via le formulaire de contact ou le lien dans la newsletter.

 

3 ) Un surnom

L’autre bonne idée pour différencier un personnage secondaire est de l’affubler d’un surnom.

Par exemple, dans le Cycle des démons de Peter V. Brett, l’un des marchands du village de Val Tibbet est surnommé « Le Porc », non seulement car il est gras comme un cochon, mais également car il ne manque aucune opportunité de faire des affaires et de s’enrichir sur le dos des autres. Je suis incapable de me rappeler quel est son véritable nom, mais le surnom est resté, sans l’ombre d’un doute.

 

4 ) Leur manière de parler

Nous avons tous notre propre manière de parler, qu’il s’agisse du débit de parole, de la tonalité de notre voix, des mots que l’on emploie (argot, langage commun, soutenu), de notre prononciation, même de notre accent.

Usez et abusez de ces signes de distinction, jouez avec vos personnages secondaires : un noble ne s’exprimera pas de la même manière que le vagabond soûlard de la taverne du village.

 

5 ) Créer un lien avec l’un des personnages principaux

Créer un lien entre certains personnages secondaires et l’un ou plusieurs des héros est une bonne manière de les densifier d’un claquement de doigts.

Vous pouvez créer autour de ce lien du drama, des sous-intrigues, en profiter pour approfondir la psychologie et le cheminement de votre héros.

Pour aller + loin, consultez cet article pour apprendre à créer des intrigues secondaires

 

6 ) Créer un personnage miroir

Les personnages miroirs agissent comme des déclencheurs émotionnels, on s’attache immédiatement à eux, puisqu’ils ont le même caractère que notre héros préféré.

Mais le miroir peut également être inversé, et l’on se retrouve ainsi avec un personnage secondaire à l’exact opposé de notre héros, ce qui risque de faire quelques étincelles.

Je trouve ces personnages fascinants car ils nous permettent de refléter les actions et leurs conséquences aux yeux de nos héros. Ils peuvent ainsi se voir tels que les autres les voient, ce qui peut amener questionnement intérieur, prise de conscience, etc…

 

7 ) Ne pas multiplier les personnages secondaires dans le même chapitre

ça, c’est quelque chose qui a vite tendance à m’énerver : certains auteurs balancent en l’espace d’une page une quinzaine de noms. Tous les protagonistes présents dans la scène ont leur nom, alors même qu’ils n’ont pas nécessairement de lignes de dialogue.

En tant que lecteur, on peut vite se retrouver à revenir en arrière pour se rappeler de qui est qui.

Vous souvenez vous du nom des 13 nains dans « Bilbo le hobbit » de J. R. R. Tolkien ? Moi non plus, j’ai du googler ceux-là :

  • Balin
  • Bifur
  • Bofur
  • Bombur
  • Dori
  • Dwalin
  • Fili
  • Gloin
  • Kili
  • Nori
  • Oin
  • Ori
  • Thorin

Cela peut être bien fait, mais je trouve que c’est assez casse-gueule d’agir de la sorte lorsqu’on se lance dans l’écriture d’un roman.

Préférez ne pas multiplier les personnages secondaires.

 

8 ) Keep It Simple

Vos personnages secondaires sont par essence … secondaires. Inutile donc de passer des heures (des jours ?) à leur construire une histoire ainsi qu’un arbre généalogique sur 13 générations, cela ne vous servira à rien.

Gardez en tête la règle du « Keep It Simple » : à l’essentiel.

Partez du principe que les informations importantes d’un personnage secondaire doivent tenir sur une carte de visite :

  • Nom & surnom
  • Distinctions physiques principales
  • Grands traits de personnalité (3 maximum)
  • Métier (si cela s’avère nécessaire)

 

9 ) Test & Improve

Enfin, amusez-vous, copiez des personnages secondaires d’autres œuvres pour les découvrir et leur donner la parole, relisez-vous, analysez vos personnages secondaires comme un lecteur et demandez-vous s’ils sont vraiment uniques et mémorables. Corrigez ce qui ne va pas, et continuez ainsi à vous améliorer.

 

Conclusion

En conclusion, il existe de multiples façons de rendre un personnage secondaire mémorable et unique :

  • En le dotant de caractéristiques physiques distinctives
  • En lui donnant un nom unique, prononçable et qui n’est pas facilement confondable avec un autre personnage
  • Via un surnom
  • En le faisant s’exprimer d’une certaine manière
  • En créant un lien avec l’un des personnages principaux
  • En le transformant en personnage miroir
  • En ne surchargeant pas inutilement ce personnage

Enfin, n’hésitez pas à tester vos personnages secondaires, à note ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qui est améliorable. Vous vous améliorerez ainsi à chaque histoire.

Avez-vous d’autres astuces en stock à partager pour rendre vos personnages secondaires mémorables et uniques ?

 

99 conseils pour mieux écrire !

Téléchargez dès maintenant ce guide GRATUIT pour commencer votre livre, améliorer votre écriture et devenir écrivain !

Votre adresse mail est uniquement utilisée pour vous envoyer ce guide gratuit, conseils, newsletter, et promotions sur nos produits. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire via le formulaire de contact ou le lien dans la newsletter.

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher
Masquer